Regarder la mer… ou pas : réduction de roulotte

Pour la résidence de Feriel Boushaki en 2020-2021, dans la banlieue nord-est de Paris, se pose la question : voir la mer et la donner à voir. Plus sérieusement : voir le paysage ou fabriquer le cadre du regard. Etre enfant, un tube : regarder dedans. Arrondir ses doigts en faire des jumelles, arriver à une plus grande précision.

Et si on élargissait le cadre ? rien de nouveau, sur les bords de fleuve, dans certains jardins représentés par les peintre, il y a ces cadres, comme invitation à reproduire la vision, le cadrage. Pourtant si l’on faisait un pas de côté ? Ce serait un peu pareil, mais très différent. et si la forme variait que se passe-t-il sur les bords ?

Lors d’une formation Danse et paysage à l’Ecole du paysage de Versailles, Mathias Poisson propose une évolution du cadre du regard. avec deux baguettes. Ce n’est plus un tableau, c’est un film, c’est étroit, large, c’est le ciel, les scènes de pique-nique de familles ou d’ami·es, Une histoire se met en place, la dramaturgie s’invente au fur et à mesure que le mouvement se chorégraphie.

La compagnie La Commune mesure propose une création : ça te regarde. C’est une danseuse de dos, portant un rétroviseur de rue. C’est beau et étrange. Le rétroviseur de rue est un miroir déformant qui renvoie une vision grand-angle du paysage. ça nous regarde, nous nous regardons, nous avons rétréci, nous sommes dans un tout beaucoup plus large, dans un monde. Une variation d’échelle. Le rétroviseur est un disque. Qu’est-ce que cela changerait quelque chose si c’était de face ? si la forme était différente, le miroir était convexe au lieu d’être convexe ?

Continuons de perturber la perception. Sous un parapluie il y aurait une diffusion sonore avec de toutes petites enceintes. Qu’est-ce que ça diffuse ? du son ? une musique ? un texte ? qu’est-ce que ça change sous un parapluie alors qu’un casque serait plus pratique non ? et si le parapluie était biplace ? Qu’est-ce que ça change de porter un objet pour participer à l’observation d’un paysage ?

Ensuite il s’agit de rendre compte, ou alors de mettre en regard. Une roulotte-cinéma individuelle ? est-ce que ça fonctionne ?

Et si ce qu’on voyait le moins c’était le ciel ? si on tourne des caméras vers le ciel qui retransmettraient directement sur un voiture à bras ou un vélo-cargo. Ce serait adaptable pour voir ce que l’on veut. peut-être que l’on verrait différentes échelles d’un même objets ? peut-être que ce serait des choses enregistrées préalablement ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.